La Dame Blanche – Yaïté Ramos Rodriguez

Yaïté Ramos Rodriguez

13427867_1164289713634581_1866127020347894458_n

crédit photo: facebook

Avec son mélange explosif de hip hop, cumbia, dancehall, reggae, la chanteuse, flûtiste et percussionniste cubaine Yaite Ramos Rodriguez, aka La Dame Blanche, délivre un son puissant et irrésistible, où s’invitent les esprits.

Yaite Ramos, artiste cubaine installée à Paris, est la fille de Jesus « Aguaje » Ramos (maestro directeur de l’Orquesta Buena Vista Social Club). On l’a vu choriste et flûtiste de Sergent Garcia ou encore chanteuse de El Hijo de la Cumbia, producteur argentin connu pour avoir générer la fusion entre la cumbia et la musique urbaine.

Dès ses premiers bidouillages, Marc Babylotion Damblé (ingénieur du son – Beat Maker français qui a travaillé avec Sergent Garcia, Amadou & Mariam, Orishas et bien d’autres), le producteur musical du projet, se déclare amoureux. D’autres oreilles se tendent. La Dame Blanche fait mouche, sort son premier disque, Piratas, en 2014, essaime des scènes prestigieuses, comme celle des Suds, à Arles.

Et la voici aujourd’hui, à l’orée de son deuxième album, sobrement intitulé 2. Sur ses pistes, elle défend, en un cri des tripes, « des histoires qui n’ont pas encore été contées » : celles d’amitiés blessées, de fierté reconquise, d’Olga la Loca, une femme possédée, aux aventures monstrueuses, de boxe, de danse, d’une tante, qui, mécontente de ses colocataires, tente de fuir son sépulcre. Bref ! Elle chante les hommes et les âmes, qui ont croisé, façonné son parcours, avec en filigrane, la lutte, les colères de ses frères, les révoltes de la négritude.

A cette grande fête, à cette ronde flamboyante et orgiaque, se joignent une multitude d’invités de marque : Babylotion et Emiliano Gomez (El Hijo de la Cumbia, Ego 360), à la production, à la réalisation et au mix, mais aussi Philippe Cohen-Solal (Gotan Project), Toy Selectah (Control Machete), DJ Nakeye, Flaco Nuñez (Orishas), sa fille Rachel… Au souffle premier, chacun apporte sa couleur. Yaite, aka la Dame Blanche, s’entoure alors de forces vives, d’esprits de chair et d’os, de vibrations qui la soutiennent.

2 délivre son énergie imparable : une bombe, un poing levé, autant qu’un cri d’amour, punchy, tribal et dansant.

Les titres de ce nouveau projet sont riches d’un fort contenu social et puisent leurs racines dans les cultures urbaines. Le rap, le reggae ou encore la nueva cumbia sont les terrains de jeux de prédilection de La Dame Blanche.

 

Marc « Babylotion » Damblé

894691_1044096125653941_6276201586986227244_o

crédit photo: facebook

Live & studio sound engineer, tour manager, musician and recording producer for various productions & artists:

– Babylotion Music, Coulier Productions, Yuma Productions, Bleu Citron, Asterios Spectacles, 3PomProd, Le Rat des Villes, Music’ Action Prod, Visiteurs du Soir, La Gwagwita, Drouot Productions, Patchwork Prod, Auguri, RFO,
Canal +, DM Conseil, France Télévision, AZ Universal, EMI, Universal Publishing, Sony Music Publishing, 3C, Lagardère, MCM, Alias, MLP, Full Force…

– La Dame Blanche, Philippe Cohen Solal, Serge Lama, Georgio, Da Silva, Niro, Joke, Youssoupha, Salif Keita, 1995, Stupeflip, Féfé, Raggasonic, Camélia Jordana, Mc Solar, Pauline Croze, Grace, A. Pauly, Fargo Fest, Niuver, Misia, El Hijo de la Cumbia, Chimène Badi, Jeanne Cherhal, Coeur de Pirate, No One Is Innocent, Oku, Victoria Abril, Agnès Jaoui, Yaite Ramos, Jane Birkin, Antoine de Caunes, Layori, Bionik, Oxmo Puccino, Orishas, Sergent Garcia, Addict, Vanessa Paradis, Festival Jazz à Nice, Amadou & Mariam, Popa Chubby, Polo, Billy Ze Kick…

Publicités